Je suis en train de relire un livre de Dan Kennedy.

Le mec était un fou.
Ou bien… peut-être qu’il avait tout compris ?

Je traduis quelques passages :

(Pour le contexte, ça ne date pas de l’époque des fax et des pagers : le machin a été écrit en 2013)

« Je ne possède pas de téléphone portable, je réponds rarement aux appels qui ne sont pas planifiés à l’avance, et mon assistante programme la plupart de mes rendez-vous téléphoniques pour qu’ils tiennent dans une seule journée par mois. Ce qui veut dire que les gens doivent attendre plusieurs semaines pour me parler.

Je ne suis pas connecté à internet, je n’ai aucun intérêt à l’être, et je n’accepte pas les e-mails ni n’en envoie.

Vous ne pouvez pas m’appeler ni m’envoyer un e-mail ou un message quand vous en avez envie, ni jamais. Il y a des moyens d’accès très limités que j’impose au monde.

Les gens qui gagnent plus de 7 chiffres par an et les entrepreneurs ou les professionnels qui ont vraiment réussi sont les moins étonnés par mes règles. Ils en sont rarement choqués, parce qu’ils ont aussi les leurs.

Ce ne sont que les gens qui ont peu de pouvoir qui s’en offusquent. »

(D’après Dan Kennedy, dans son livre Stand Appart.)

Le gars avait un style assez cash.
Mais ça fait quand même réfléchir…

Cet article est tiré de "Rejoins le Mouvement", le journal quotidien des créateurs. Tu peux le recevoir gratuitement par e-mail chaque matin.