Changer souvent d'environnement, ça a quelque chose de magique.

Tu étais bloqué sur un problème que tu n'arrivais pas à résoudre.

Tu manquais d'idées.

Tel souci qui t'embêtait te semblait gigantesque.

Et d'un coup, rien qu'en changeant d'endroit l'espace d'une semaine, d'un week-end où même d'un soir... tout de débloque.

D'un coup, tes problèmes te semblent insignifiants. Tu trouves facilement des grands déclics. Et tu rentres chez toi avec la tête pleine d'idées.

La vérité, c'est qu'on a tendance à attacher nos habitudes à un endroit. On réfléchit souvent de la même manière quand on est dans le même lieu.

Partir ailleurs, en terrain inconnu, ça ouvre l'esprit.

C'est aussi beaucoup plus facile d'installer des nouvelles habitudes quand on est dans un nouvel endroit.

Comme tout est nouveau, une chose nouvelle en plus va beaucoup moins te troubler que si tu étais resté chez toi.

À chaque fois que je suis dans un nouveau pays ou que je me mets à vivre dans un univers que je ne connais pas, j'essaye d'installer de nouvelles habitudes, parce que je sais que c'est beaucoup plus facile de le faire à ce moment là.

Pour beaucoup de créateurs, le voyage est un outil de travail.

Il aide à trouver des idées auxquelles on aurait jamais pensé chez soi.

Tout le monde ne peut pas voyager, mais on peut faire plus simple :

Si tu travailles dans des cafés, essaye à chaque fois d'en visiter un que tu ne connaissais pas.

Si tu te promènes souvent, essaye de découvrir à chaque fois un quartier ou des rues que tu ne connaissais pas.

Quand on est créatif, on doit faire varier son environnement. Sinon, on se met à radoter parce qu'on aura chaque jour les mêmes idées que la veille, juste parce qu'on aura vu les mêmes choses...

Cet article est tiré de "Rejoins le Mouvement", le journal quotidien des créateurs. Tu peux le recevoir gratuitement par e-mail chaque matin.