Comment épargner : la méthode facile

Si tu n’arrives pas à épargner : pas de panique !

La vérité, c’est qu’économiser de l’argent, c’est comme faire un gâteau : si on ne suit pas une recette, le résultat ne risque pas d’être au rendez-vous.

Voici comment épargner facilement, même avec des petits revenus :

Comment épargner quels que soient tes revenus :

Si tu as un petit salaire, ou bien que tu débutes dans l’entrepreneuriat et que tu n’as pas encore de bons revenus, ça peut te sembler difficile de mettre de l’argent de côté.

Et c’est bien normal.

Il y a 5 règles à suivre pour réussir à épargner, même avec peu de revenus :

1- Fixe-toi un budget pour chaque catégorie de dépenses

2- Divise les dépenses occasionnelles en budgets mensuels

3- Renfloue les budgets que tu as dépassé en puisant dans un autre

4- Dès que ça devient possible, dépense l’argent que tu as gagné le mois dernier

5- N’ajuste pas ton mode de vie à tes revenus

1- Fixe-toi un budget pour chaque catégorie de dépenses :

La première règle pour épargner, c’est d’arrêter de naviguer à vue.

Beaucoup de gens regardent leur compte bancaire, voient qu’il y a de l’argent dessus, et se disent : “C’est bon, j’ai assez, je peux aller faire du shopping !”.

Et c’est comme ça qu’ils se retrouvent à découvert en fin de mois.

Au lieu de voir ton compte bancaire comme un compte unique : divise-le en toute une série de budgets :

1- Un budget shopping

2- Un budget alimentation

3- Un budget transports

Etc…

Et au lieu de regarder ton compte et de te dire “J’ai probablement assez d’argent pour aller faire du shopping”, tu sauras EXACTEMENT combien tu peux te permettre d’aller dépenser en shopping, sans pour autant te retrouver à découvert en fin de mois.

Voici comment faire : tu peux commencer par regarder ton compte bancaire sur les trois derniers mois.

Combien est-ce que tu as dépensé lors des trois derniers mois en :

1- Courses pour te nourrir et pour la maison ?

2- Sorties (restaurants, cafés et bars) ?

3- Services (assurances, électricité, charges…) ?

4- Shopping (vêtements, électronique…) ?

5- Transport (métro, bus, taxi…) ?

6- Voyages ?

Et si tu pratiques un sport ou un loisir pour lequel tu fais souvent des dépenses, crée encore une autre catégorie.

Une fois que tu sais combien tu as dépensé dans chaque catégorie lors des trois derniers mois : fixe-toi un budget mensuel pour chacune !

Commence par fixer ce budget sur le montant exact que tu as dépensé en moyenne par mois, lors de ces trois derniers mois.

Si ce budget te semble serré, pas de panique ! On y viendra par la suite…

Un conseil : utilise Revolut ou une autre banque en ligne, qui te permet de classer automatiquement chaque dépense dans catégorie de ton choix.

Tu n’auras plus jamais à faire tes comptes : il suffira de vérifier chaque semaine que toutes les dépenses sont bien classées dans la bonne catégorie.

Et tu pourras savoir à tout moment combien il te reste dans chacun de tes budgets :

Comment épargner avec Revolut, en fixant des budgets

Ça rejoint le principe des enveloppes, que nos grands-parents connaissaient bien à l’époque où on utilisait davantage l’argent liquide : une enveloppe pour les courses, une enveloppe pour le loyer, une enveloppe pour les factures…

En appliquant cette première règle, on évite déjà pas mal de surprises.

Mais il y a autre chose encore :

2- Divise les dépenses occasionnelles en budgets mensuels :

La plupart des gens qui ont essayé de se tenir à un budget échouent pour la même raison :

Les premières semaines ou les premiers mois, ils classent bien leurs dépenses, et ils essayent de ne pas dépasser le budget pour chaque catégorie.

Et puis, un coup dur arrive : il faut réparer la voiture.
Ou bien il y a des fuites dans le toit, et il faut payer un couvreur.

Et du coup, ils se retrouvent à puiser dans les autres budgets… incapables à nouveau d’épargner, et en s’assurant un découvert en fin de mois.

C’est la raison pour laquelle il est crucial de :

1- Lister toutes les dépenses occasionnelles importantes auxquelles tu vas devoir faire face

2- Créer un compte à part pour ces dépenses, et l’alimenter chaque mois

Plusieurs banques en ligne proposent de créer des sous-comptes.

Tu peux en créer un par type de dépenses occasionnelles importantes (voiture, maison, assurances payées annuellement…).

Pour savoir combien y verser chaque mois, il suffit de lister toutes les dépenses occasionnelles importantes que tu as faites lors de ces trois dernières années. Et de calculer la moyenne mensuelle pour chacune d’entre-elles.

Si tu n’inclus pas les dépenses occasionnelles dans ton budget, tu risques de mettre tous tes efforts en l’air au premier coup dur.

Et le plus important, c’est ça :

Dès que tu es payé, tu commences par verser la somme convenue dans ces sous-comptes.

Tu ne le fais JAMAIS en fin de mois.
Sinon, on le sait bien : l’argent risque de partir ailleurs…

Déjà, rien qu’en appliquant ces deux règles, tu peux vivre beaucoup plus sereinement, sans devoir t’inquiéter des dépenses à venir.

Tu sais exactement où tu en es, et les coups durs sont déjà prévus.

3- Renfloue les budgets que tu as dépassé en puisant dans un autre :

Le problème, c’est que parfois, on dépasse un budget.

Et dépasser un budget, c’est le deuxième facteur de risque qui pourrait bien gâcher tous tes efforts pour épargner.

La règle, c’est de renflouer un budget qui passe en-dessous de zéro en puisant dans un autre.

Par exemple, si tu te rends-compte que tu as dépassé ton budget alimentation pour ce mois-ci, alors prends de l’argent dans ton budget shopping, et transfère-le dans ton budget alimentation.

Si tu as dépassé ton budget transport, puise dans ton budget sorties pour le renflouer.

Il n’y a rien de grave à dépasser un budget !

La vie est faite d’imprévus, et il est rare que les dépenses d’un mois soient exactement les mêmes que celles du mois d’avant.

Le plus important, ce n’est pas de ne jamais dépasser les budgets qu’on s’était fixé. C’est de systématiquement les renflouer en puisant dans un autre, plutôt que de faire si rien n’était et de se retrouver à sec en fin de mois.

4- Dépense l’argent que tu as gagné le mois dernier :

Quand tu seras habitué à utiliser des budgets pour chaque catégorie de dépense, et des sous-comptes pour les dépenses occasionnelles importantes, alors tu pourras très vite ajouter encore un sous-compte :

Le sous-compte qui va te permettre d’avoir un mois d’avance sur toutes tes dépenses !

Il suffit d’ajouter un peu d’argent dessus à chaque fois que tu es payé (en premier, avant de dépenser quoi que ce soit), pour qu’au bout d’un moment tu puisses vivre avec un mois d’avance.

S’il ne te reste rien à la fin du mois, et que ce n’est absolument pas possible de placer de l’argent dans ce sous-compte, pas de panique :

Passe une heure ou deux à passer en revue chacun de tes budgets, et pose-toi la question suivante :

Pour chaque catégorie de dépenses, quelles sont les 2 décisions qui pourraient me faire économiser le plus d’argent chaque mois, sans nuire à ma qualité de vie ?

On trouve souvent des idées auxquelles on n’avait pas pensé, quand on y réfléchit catégorie par catégorie.

Les dépenses évitées iront directement chaque mois dans un sous-compte intitulé “Un mois d’avance”.

Et quand il sera plein, tu pourras te payer depuis ce compte, plutôt que depuis le “nouvel argent” qui vient de rentrer sur ton compte.

C’est encore une sécurité en plus.

Et puis, une fois qu’il est plein… continue !
Le prochain objectif, ce sera d’avoir 6 mois d’avance.

Et quand tu auras 6 mois d’avance, alors tu pourras te lancer un autre projet : commencer à investir !

Ce sera la même chose : il suffit de créer un autre sous-compte, nommé “Investissements”. Et de le remplir au fur-et-à-mesure pour financer ton projet.

5- N’ajuste pas ton mode de vie à tes revenus :

Cette règle, elle est cruciale pour les indépendants et les entrepreneurs.

Beaucoup d’entre-eux veulent juste “gagner plus”, sans avoir d’objectif précis.

Ils travaillent parfois très dur pour gagner davantage, et ils voient souvent leurs succès comme des victoires qu’ils ont envie de fêter.

Du coup, peu importe qu’ils aient gagné davantage : tout part en dépenses qu’ils regretteront après, parce que tout l’argent en plus a été dépensé, et que leur qualité de vie ne s’est pas améliorée.

L’autre risque, c’est de vouloir prouver aux autres qu’on a réussi. Et de se construire une vie qui coûte tellement cher qu’elle empêche d’épargner, même avec des revenus élevés.

La vérité, c’est que la course aux emblèmes de richesse est un trou sans fond.

C’est une course qu’on ne peut pas gagner : il y aura toujours quelqu’un qui aura une plus belle voiture ou une plus belle maison que toi.

La clé, c’est de voir sa vie comme un projet de construction.

Quelle vie te ferait vraiment rêver ?
Et combien te couterait exactement cette vie là chaque mois ?

Il ne s’agit pas d’avoir plus. Il s’agit d’avoir mieux.
De construire une vie de laquelle tu n’auras plus aucun désir de t’échapper.

Pour certains, cette vie là coute cher.
Pour d’autres, elle est abordable, parce qu’ils n’ont pas les mêmes souhaits ni les mêmes rêves.

Peu importe ton cas, la méthode est la même :

1- Calcule exactement combien te coutera ta vie rêvée, chaque mois.
2- Travaille à augmenter les revenus de ton activité, avec pour objectif de rendre cette vie possible
3- Une fois que c’est fait, économise le reste pour te permettre de vivre sans travailler

Les trois étapes de la vie d’un entrepreneur, c’est :

1- Gagner sa vie
2- Construire sa vie rêvée et la financer avec son travail
3- Remplacer à terme les revenus du travail par les revenus de l’épargne ou de ses investissements

Et l’étape 3, elle n’est jamais possible pour ceux qui ajustent systématiquement leurs dépenses à leurs revenus.

Ajuster ses dépenses à ses revenus, c’est aussi le meilleur moyen de s’assurer de vivre dans l’anxiété : on n’est pas serein quand on n’a pas de sécurité.

Avoir ne serait-ce que 6 mois ou 1 an de dépenses d’avance sur un compte à part, ça procure un tel soulagement que c’est même difficile à croire quand on ne l’a pas encore vécu :

1- On ne s’inquiète pas pour le mois d’après, ni même le trimestre d’après…

2- Ça devient facile de prendre des décisions à long terme, et on ne vit plus dans l’urgence…

3- On est tout simplement plus posé, et plus serein.

Et cette sérénité, elle vaut toutes les voitures de luxe du monde.

Voilà, c’est à toi !

Pour commencer, tu peux télécharger le petit livre que j’ai écrit, et qui s’appelle Gagner sa vie sur le web.

Il suffit d’indiquer ton e-mail pour le recevoir tout de suite :

Catcher livre sidebar

Partagez cet article :

Es-tu fait pour réussir ?

Fais le test, et découvre ton profil d'entrepreneur :

Quel est ton profil d'entrepreneur ? Quelles sont tes chances de réussir ? Réponds aux questions du QUIZZ pour savoir :

DÉMARRER LE QUIZZ