Il y a tellement de formats à inventer

On essaye de faire des contenus comme ceux de tous les autres alors que le machin est un terrain vide dans lequel on peut construire absolument tout ce qu’on veut.

Un exemple qui marche ?

Bloguer sur Instagram, comme ça

Un autre exemple ?

Embaucher quelqu’un pour te faire interviewer en vidéo dans un format régulier, que tu publies sur ta propre chaîne.

Ça cartonne pour les gens plus âgés, les auteurs ou les experts qui n’ont pas la « fibre Youtube ».
Et ça te permet de mettre en valeur ton statut d’expert.

Dan Kennedy le faisait. Même Jean-Marie le Pen le fait, c’est pour dire…

Encore un autre exemple ?

On s’était tous mis à faire des e-mails quotidiens sur le même format.

Depuis que j’ai commencé à envoyer des petits articles comme celui-ci sur des sujets variés, assortis à la manière d’un petit journal, les gens sont devenus fous.

Si bien que je vais continuer à faire évoluer mon format d’e-mails pour qu’il se rapproche de plus en plus d’un mini journal ou d’un bulletin quotidien.

Tout est à inventer.
A ce point, ça devient ridicule de faire pareil que les autres, tellement il y a de formats possibles.

Cet article est tiré de "Rejoins le Mouvement", le journal quotidien des créateurs. Tu peux le recevoir gratuitement par e-mail chaque matin.