Si tu ne sais pas ce que tu veux faire de ton avenir, si tu n’as pas de rêve, si tu n’as pas de projet… alors tu passes juste ta vie dans l’évitement.

Tu évites ce qui est pénible.
Tu évites ce qui est douloureux.
Mais tu ne vas pas vers quelque part.

C’est comme si tu étais arrêté au milieu de l’autoroute et que tu essayais juste de déplacer ta voiture de gauche à droite pour éviter qu’on te rentre dedans.

La seule chose que tu vois, la seule chose sur laquelle tu portes ton attention, la seule chose qui t’obsède, ce sont les problèmes qui pourraient t’arriver.

Et tu vis dans l’évitement, les yeux fixés sur ton rétroviseur. Mais jamais le regard vers l’avant.

Là où tout change, c’est quand tu mets un plan de route dans le GPS, que tu déserres le frein à main, et que tu commences ton chemin vers quelque part.

La vie change quand on a un but.
Et paradoxalement, elle devient aussi beaucoup moins stressante… parce qu’on passe plus de temps à penser à ce qui va arriver de bien après, plutôt que de fixer toute son attention sur les problèmes qui pourraient survenir.

Cet article est tiré de "Rejoins le Mouvement", le journal quotidien des créateurs. Tu peux le recevoir gratuitement par e-mail chaque matin.