Parmi mes clients qui ne réussissent pas, il y en a beaucoup qui jouent à l’entrepreneur.

Ils ne créent pas vraiment, ils ne fabriquent pas vraiment, ils ne proposent pas vraiment.

Ils jouent à l’entrepreneur.

Si tu donnes une caisse enregistreuse à un enfant, il y a de bonnes chances qu’il passe des heures à jouer au commerçant.

Et si tu donnes une chaîne YouTube, un site web et un compte Facebook à certains adultes, il y a de bonnes chances qu’ils passent des années à jouer à l’entrepreneur du web.

Ils vont s’amuser à tout bien faire, à tout bien organiser, à tout bien ranger. Et à se trouver des copains de jeu avec qui ils passeront des heures à discuter et à imaginer des scénarios hypothétiques.

Ils créent parfois du contenu, mais c’est souvent juste pour jouer.

Au fond d’eux, ils n’ont jamais eu pour objectif concret de viser le même niveau que les vrais.

Parfois ils en rêvent, comme l’enfant rêve de tenir un commerce quand on lui donne une caisse enregistreuse.

Mais l’enfant n’ira pas à la Chambre de Commerce déclarer son activité pour de vrai.

Et l’entrepreneur-joueur n’ira pas non plus faire du business pour de vrai.

Il passe du temps à jouer à l’entrepreneur, mais il ne crée pas de vrais produits. Ou peu.

Il aime participer aux discussions dans sa thématique, mais il ne cherche pas à proposer des idées vraiment révolutionnaires. Ou peu.

Il aime imaginer ce qu’il pourrait lancer, mais il propose rarement des vraies choses concrètes.

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est pas forcément moins doué que les autres.

C’est juste qu’à un moment, il faut qu’il s’arrête de jouer.

Passer une heure à discuter business sur Facebook, ça n’a jamais eu la même valeur que de passer une heure à travailler sur la création d’un produit.

Passer une heure à prendre des notes sur des projets hypothétiques, ça n’a jamais eu la même valeur que de passer une heure à passer des coups de fil pour prendre des vrais rendez-vous.

Passer une heure à regarder ce que font les autres, ça n’a jamais eu la même valeur que de passer une heure à fabriquer quelque chose que les autres pourront regarder à leur tour.

La récré est finie : il est temps d’arrêter de jouer, et de commencer à utiliser ses talents pour de vrai !

Cet article est tiré de "Rejoins le Mouvement", le journal quotidien des créateurs. Tu peux le recevoir gratuitement par e-mail chaque matin.