Au début quand on se lance, on voit le nombre d'idiots du village qui cartonnent sur le web, et on se dit que du coup que la réussite sera facile.

Mais très vite, on déchante :

Ça semble finalement BEAUCOUP plus difficile que prévu !

Alors on se pose des questions qui font TRÈS MAL :

- Est-ce que je suis vraiment plus bête que tous ces idiots qui ont réussi ?

- Est-ce que je vis dans une illusion complète, et qu'en fait je n'ai aucun talent ?

- Comment est-ce possible que tel ou tel guignol réussisse de façon flamboyante, alors qu'il sait à peine aligner 3 phrases, pendant que moi je galère ?

Ces questions là, on se les ai TOUS posées un jour.

Mais peu d'entre-nous ont trouvé une explication à ce phénomène étrange.

Pourquoi tellement d'idiots réussissent ?
Et pourquoi tellement de gens intelligents galèrent ?

Pour une raison simple :

Les idiots s'adressent au grand-public.

Si tu n'as pas passé les 10 derniers mois dans une grotte, tu as pu le constater :

Une déferlante de bêtise s'est abattue sur les réseaux sociaux cette année. La crétinerie n'a jamais été aussi visible, ni aussi assumée.

Et du coup, beaucoup de gens n'ont réalisé qu'en 2020 ou en 2021 qu'ils avaient fait une énorme erreur de jugement pendant toute leur vie :

Ils avaient SURESTIMÉ (de beaucoup) l'humain moyen !

Ceux qui n'osaient pas encore croire en 2019 que le grand public est bête à manger du foin en ont été finalement convaincus en 2020.

À moins d'avoir passé l'année dans la forêt ou sur la station MIR.

Bref. Pourquoi je parle de ça ?

Parce que le grand-public ne s'intéresse pas aux vrais experts.

Ni à ceux qui ont écrit des traités en 32 volumes sur un sujet particulier.
Ni aux théoriciens, ni aux chercheurs.

Le grand-public ne s'intéresse pas aux PROS.

Ils préfère savoir ce que pense Jacqueline de la compta du sujet en question.

Il préfère être conseillé par Nabila ou par "la question elle est vite répondue" que par un expert.

Ça veut dire que...

SI TU ES UN PRO, LE GRAND-PUBLIC NE S'INTÉRESSERA JAMAIS À TOI !

Par contre, si tu pleures devant ta caméra, que tu fais du drama, et que tu racontes ce que tu as mangé au petit déjeuner, alors tu as davantage de chances de réussite sur le web qu'un prix Nobel.

C'est ça, la réalité du grand-public.

On peut trouver ça dommage, mais on ne peut pas contester les faits.
On peut vouloir ne pas y croire, mais on pas non plus se voiler la face pendant toute sa vie.

LE VRAI PROBLÈME, C'EST ÇA :

On fait croire à des passionnés et à des experts qu'ils pourront réussir facilement parce qu'ils sont bons.
Alors que c'est faux !

Si tu es un passionné, un geek de ton sujet, un expert...
Alors FUIS LE GRAND PUBLIC COMME ON FUIT LA PESTE NOIRE.

Parce que ces gens là ne VEULENT PAS de toi.

Tu peux te faire tous les films que tu veux dans ta tête, mais ça n'y changera rien : ils préfèrent regarder un influenceur analphabète qui pleure devant sa caméra, plutôt que d'apprendre des vraies choses.

Alors comment on fait ?

Est-ce qu'il faut tout plaquer pour se mettre à faire le guignol ?

Ou bien... est-ce que la solution serait de parler à MOINS DE GENS, mais à DES GENS QUI SONT COMME TOI ?

Regarde ici, j'explique tout :

Le système complet pour MICRO-INFLUENCEURS

S'il y a une chose à faire en 2021, c'est d'arrêter À TOUT PRIX de courtiser le grand-public si tu as la chance d'avoir un QI plus élevé que la température ambiante.

Parce qu'il n'y a jamais eu autant d'influenceurs qu'aujourd'hui, et qu'à chaque journée qui passe, des centaines d'idiots du village se lancent sur YouTube ou ailleurs pour parler au grand-public.

Et si tu es un geek de ton sujet, ils ont 1000 fois plus de chances de réussir que toi.

L'alternative...

C'est d'arrêter de courir après des moulins.
Et de t'intéresser ENFIN à des gens qui sont aussi passionnés que toi.

J'explique tout ici :

Le système complet pour MICRO-INFLUENCEURS

Ne laissons pas le web devenir le royaume des idiots :
Continuons à créer pour les gens qui en valent la peine.

Pour les geeks.
Pour les passionnés.
Pour ceux qui ont soif d'explorer et de connaître.
Pour ceux qui ne veulent pas laisser passer une journée sans avoir progressé.

Bref, si tu m'as lu jusque là...
Pour les gens comme toi et moi.

À tout de suite !