Il faut complètement dédramatiser le machin, à un moment.

Les gens que tu vois sur le web, de l'autre côté de ton écran, ils sont comme toi.

Il faut arrêter d'en faire des sortes de dieux.

Même les gourous du développement personnel les plus accomplis, ils ont des doutes.
Ils sont parfois malheureux.
Ils vivent des ruptures.
Ils ont des regrets.
Ils procrastinent parfois.

Et les gourous du marketing, eux aussi, ils ont des mauvais mois.
Ils lancent parfois des produits qui sont des échecs. Ils essayent des stratégies qui ne marchent pas. Ils ont des baisses d'activité de temps à autre. Et ils n'ont pas réponse à tous les problèmes.

À transformer les créateurs qu'on suit en héros, on en vient parfois à croire qu'on ne pourra jamais être comme eux.

Les mecs et les nanas sont normaux, en fait.
Si tu savais ne serait-ce qu'un tiers des remises en question, des doutes et des échecs qu'ils vivent au quotidien, peut-être que ça te montrerait que tu as tout autant de chances de réussir qu'eux.

Parce qu'ils sont pareils que toi.
On est tous pareils, en fait.

On a toujours cherché à trouver des dieux.

Au début, on entendait le tonnerre, et on pensait que c'était Zeus qui était vénère et qui tapait du pied contre les nuages.

Beaucoup plus tard, on s'est mis à écouter de la musique, et on a transformé les chanteurs en idoles.
On s'est mis à afficher leurs posters dans nos chambres d'ados, et à vouloir vivre comme eux.

Aujourd'hui, on regarde des vidéos sur YouTube en se disant qu'on ne sera jamais comme les créateurs qui les font.

Mais ils sont pareils que toi, en fait.
Il faut arrêter de transformer en idoles toutes les choses desquelles on ne sait pas tout.

On est au XXIè siècle, et on a découvert depuis le temps que quand il pleut, ce ne sont pas les anges qui pleurent.

Tout le monde est pareil.
Et ça veut dire que tu peux avoir ta place où tu veux sans devoir devenir quelqu'un que tu n'es pas.
Parce que ceux que tu vois derrière l'écran sont exactement comme toi, en vrai...

Cet article est tiré de "Rejoins le Mouvement", le journal quotidien des créateurs. Tu peux le recevoir gratuitement par e-mail chaque matin.