Beaucoup d'entre-nous essayent d'optimiser leur quotidien
L'objectif ultime étant de ne plus rien avoir à faire.

On n'arrive jamais à l'objectif ultime, mais parfois on s'en approche.

Que ce soit dans le travail (en automatisant, en sous-traitant), ou biendans la vie quotidienne (ne plus cuisiner, ne plus faire le ménage par soi même...)

Mais le souci c'est qu'une fois qu'on a le résultat, d'un coup on ressent comme un grand vide.

On a l'impression de ne servir à rien.
Et on commence même parfois à déprimer.

C'est pareil pour la retraite : certains rêvent de devenir rentiers pour ne plus rien avoir à faire

Mais une fois que tu ne fais plus rien, tu dépéris.

La clé, c'est de remplir ses journées de tâches dans lesquelles on se donne à fond.
Dans lesquelles on s'applique vraiment.

Le truc, c'est que l'oisiveté rend malheureux.
Moins tu fais de trucs, plus tu te sens mal : c'est mathématique.

L'extrême inverse, c'est de bosser jusqu'au burn-out.

Il faut juste trouver un équilibre : la voie du milieu...

Voici ce qu'en disent les membres de mon canal Telegram :