Plus on prend plaisir à gérer son business, plus on est susceptible de réussir sur le long terme.

On se décourage moins vite, on gagne en perspicacité, et on limite la procrastination. Naturellement, sans effort.

Le problème, c’est que la passion se perd vite quand elle se transforme en travail.

Un métier-passion n’est pas forcément une partie de plaisir :

Même quand on aime son métier, de nombreuses tâches quotidiennes restent rébarbatives. Et parfois des pans entiers de l’activité.

Beaucoup d’indépendants sont passionnés par leur activité, qu’ils soient graphistes, cuisiniers ou développeurs. Souvent, ils perdent cette passion quand elle devient un travail, parce que les tâches administratives et commerciales les rebutent. Et demandent parfois davantage d’efforts et de temps que l’exercice de leur métier à proprement parler.

Comment entretenir la flamme ?

Tu peux :

1- Simplifier les tâches qui te rebutent pour y passer moins de temps :

La règle des 80/20 s’applique parfaitement ici. Souvent, 20% de nos efforts amènent 80% des résultats. Recadrer son organisation autour des 20% qui comptent vraiment et éliminer ou limiter le reste, c’est un premier pas indispensable.

2- Les standardiser avec des procédures pour dépenser moins d’énergie :

Quand tu suis une liste d’étapes qui a été pensée, testée et optimisée avec attention au fil du temps, tu es plus efficace que lorsque tu es dépendant de l’humeur du jour. Tu y gagnez aussi en sérénité.

Les grouper pour gagner en liberté d’esprit :

Si la comptabilité te rebute, n’en fais pas un petit peu tous les jours. C’est le meilleur moyen pour qu’elle continue de te hanter : elle restera toujours dans ton esprit.

Au contraire, bloque plusieurs jours au début de chaque mois pour t'y concentrer à fond. Puis aborde le reste du mois avec l’esprit libre. Tù n'auras plus jamais à y penser jusqu’au mois prochain.

C’est valable pour la compta et pour bien d’autres tâches, qui peuvent être groupées le lundi par exemple. C’est ce que je fais pour les tâches administratives et techniques : je les note sur une liste que je “vide” entièrement tous les lundis. Résultat : j’ai l’esprit libre à partir du lundi soir, pour toute une semaine.

Les déléguer :

D’autres personnes sont souvent mieux placées que nous pour effectuer certaines tâches qui nous rebutent. Non seulement les résultats seront de meilleure qualité, mais on gagnera aussi à utiliser son temps pour avancer dans les domaines où l’on fait vraiment la différence.

En automatiser un maximum :

Aujourd’hui, les outils d’automatisation sont nombreux (comme Zapier, par exemple), et la plupart des services en ligne proposent une API qui permet de les contrôler.

C’est souvent un bon investissement de faire appel à un programmeur, de lui montrer quelles sont les tâches rébarbatives qu’on doit souvent répéter, et de lui demander ce qu’il peut nous proposer pour en automatiser un maximum.

Cet article est tiré de "Rejoins le Mouvement", le journal quotidien des créateurs. Tu peux le recevoir gratuitement par e-mail chaque matin.