C'est difficile de commander sa créativité.

Il y a des matins où on se lève, et où on a des idées de fou. Une vision par minute. Une révélation par quart d'heure.

Et d'autres jours où on essaye de se forcer, mais où quoi qu'on essaye, on reste coincé devant une page blanche qui refuse de se remplir.

Du coup, on culpabilise.
On se dit qu'on est nul.

On se demande aussi comment on a bien pu faire pour avoir de si bonnes idées hier, alors qu'aujourd'hui ça semble impossible de créer quoi que ce soit.

La vérité c'est que la créativité n'est pas une machine. Elle ne se commande pas.

Et surtout, elle est caractérielle. Elle fait toujours dans l'extrême.

Il y a des jours où elle est capable de pondre 10 idées par seconde. Et des jours où elle semble être sous anesthésie générale.

Soit elle donne beaucoup, soit elle ne donne rien.
Mais elle donne rarement un débit moyen.

Le tout, c'est de l'écouter quand elle parle.
De tout noter. De faire des réserves pour avoir du contenu ou des idées d'avance pour les jours où elle sera endormie.

Les Anciens priaient leur muse pour qu'elle vienne leur donner de l'inspiration les jours où elle était partie en vacances.

Ils avaient déjà compris que la créativité ne se commande pas, et qu'elle ne vient que quand elle veut.

Le tout, c'est de s'observer et d'apprendre à connaître son rythme et ses humeurs. De savoir à quel intervalle la muse vient nous rendre visite. Et de faire des réserves d'idées à chaque fois qu'elle parle.

Ça ne sert à rien de culpabiliser quand on n'a pas d'idées. C'est pire que tout : on creuse son trou et on s'enfonce encore plus. Parce que l'inspiration ne se force pas. Elle n'a jamais obéi à la force ni à la discipline.

Elle n'en fait qu'à sa tête, et c'est elle qui commande.

Au lieu d'essayer de la contrôler, on devrait essayer d'apprendre à la connaître mieux.
Comprendre ses rythmes. Savoir dans quel environnements elle a le plus envie de nous rendre visite. Et tout faire pour lui donner envie de venir plus souvent...

Cet article est tiré de "Rejoins le Mouvement", le journal quotidien des créateurs. Tu peux le recevoir gratuitement par e-mail chaque matin.