1- Va marcher dans un parc ou dans la campagne, selon l’endroit où tu habites

2- Laisse ton téléphone chez toi.
Si tu en as besoin en cas d’urgence, mets le au fond de ton sac.

3- Emporte un carnet, ou de quoi prendre des notes audio (une smartwatch fait l’affaire)

4- Promène-toi, et réfléchis

5- Répète l’opération chaque jour, quand le temps le permet. Ça peut devenir l’une de tes routines quotidiennes.

Tu vas trouver des idées qui jamais ne seraient venues à ton bureau.

Jean-Jacques Rousseau faisait la même chose. Nietzsche aussi. Et ils n’étaient pas les seuls.

Nietzsche disait même que c’était ça qui lui permettait de ne pas avoir les mêmes idées que les autres, qui ne trouvaient leur inspiration que dans les livres.

On se gave d’informations du matin jusqu’au soir, mais on ne laisse pas le temps à notre intelligence de les assimiler. On ne lui laisse pas le temps de créer des liens entre tout ce qu’on a lu et entendu.

Pourtant, c’est nécessaire pour faire surgir de nouveaux déclics.

Pourquoi ne pas commencer à marcher tous les jours dans un parc ou dans la nature dès la fin du confinement ?

On pense souvent à installer des nouvelles habitudes basées sur la force. Se forcer à boire plus d’eau. Se forcer à faire du sport. Se forcer à méditer.

Et si, pour une fois, on arrêtait de se forcer et on trouvait enfin du plaisir dans des choses qui nous font du bien ?

A partir de maintenant, je choisirai mes AirBnb en fonction de leur proximité avec des parcs ou des espaces naturels.

Cet article est tiré de "Rejoins le Mouvement", le journal quotidien des créateurs. Tu peux le recevoir gratuitement par e-mail chaque matin.